Francois Commeinhes: "à bord du navire Sète comme au premier jour!"

Motivation personnelle, bilan municipal, nouvelle équipe et projet pour la ville: François Commeinhes vous présente sa candidature aux élections municipales. avec ces mots-clés: efficacité, expérience, dialogue, confiance dans l'avenir.

François Commeinhes Sète 2020

Coronavirus

Au moment de boucler ce journal, la menace de l’arrivée de l’épidémie Coronavirus Covid-19 se précise. Que les Sétoises et les Sétois sachent qu’être en campagne ne m’empêche pasde gérer les éventuelles retombées sur notre ville. Avec les professionnels de santé qui m’entourent dont une biologiste spécialisée dans le risque infectieux, nous sommes prêts à gérer la situation.

Vous briguez un nouveau mandat. Vous n'êtes pas lassé?

François Commeinhes :C' est tout le contraire. Je suis motivé comme au premier jour de mon premier mandat. Je suis en pleine forme et souhaite rassembler une nouvelle fois les Sétois autour d' un projet, de valeurs, d'une dynamique qui ont fait leurs preuves. Je suis prêt à affronter le choix des urnes en toute sérénité. J'en suis même très impatient tant j'ai envie de faire pour la ville, pour et avec les Sétois.

Qu'est-ce qui vous donne cette énergie?

FC:Notre ville et ses habitants. Dans ma carrière médicale, j'ai aidé à venir au monde des milliers d'enfants. A chaque naissance, j'ai éprouvé la même émotion pleine et intense à voir un petit être nouveau apparaître. Je ne m'en suis jamais lassé. C'est la même chose avec Sète. Pour moi, c'est toujours une ville naissante. On y vit, on y respire comme au premier jour. C'est dans notre ville, dans son environnement unique et sa culture si originale, que je puise mon énergie et ma détermination.

Vous revendiquez quelle étiquette politique?

FC :Ma seule étiquette, c'est celle de Sète et des Sétois. Je bénéficie de soutien des partis de droite. Mais j' estime avoir démontré ma capacité d'ouverture et ma volonté de rassemblement. Dans l'intérêt général, sur des bases pragmatiques et non idéologiques, toutes les femmes et hommes sincères et humanistes peuvent se retrouver, quelles que soient leurs opinions politiques. A la communauté d'agglomération, avec les maires des autres communes nous travaillons pour les habitants du territoire sans vision partisane. Je n'ai aucune difficulté à collaborer efficacement avec la Région Occitanie dirigée par une socialiste. Lors de ma première campagne, je n'avais aucune étiquette, tous les partis à cette époque étaient contre moi. Je tiens aussi à souligner que notre liste ne bénéficie d'aucun soutien financier émanant d'un parti politique. La campagne est financée par les dons et les colistiers.

Vous seriez écologiste,aussi...?

FC :Pour moi, la protection de l'environnement ne passe pas par des discours mais par des actes. Le sujet ne se limite pas à planter un arbre ici ou là. Être écologiste, ce n'est pas jardiner. L'aménagement colossal du lido réalisé avec tous les acteurs de la gestion publique, ou la construction de la nouvelle station d'épuration témoignent de mon engagement dans la protection de notre environnement lagunaire et de son économie. La vie naturelle commence par celle du
corps, c'est pourquoi nous investissons également dans le sport santé. Voilà ce que j'entends par protection de l'environnement Un traitement global des problèmes essentiels.

Selon vous quels sont les points forts de votre bilan ?

FC :Au début de mon premier mandat, la ville était comme endormie. Elle était très endettée. Elle ne rayonnait plus, elle doutait d'elle­ même, elle n'avait plus confiance. Un trava il de fond a été réalisé. L'endettement de la ville a été diminué de deux tiers alors même que les dotations de l'État se sont réduites. Les festivals sont passés de 3 à 14 ! L'assainissement et la protection du lido témoignent de notre engagement concret et visible dans la défense de notre environnement. L'aménageme nt de la corniche de Neuburg, du site Saint Pierre, la rénovation des Halles, la créa tion ou la modernisation d'équipements sportifs ou culturels, comme la piscine ou le nouveau conservatoire...
Nous avons fait nos preuves, tant dans le domaine de l'action que dans celui des valeurs, privilégiant toujours le consensus et le respect des personnes, nous metta nt au service de tous sans distinction politicienne ni sociale. La ville a retrouvé son dynamisme et son envie de vivre.
Mais je reste lucide, humble.Toutes ces réalisations ne sont que la moindre des choses quand on s'engage à servir sa cité et l'i ntérêt général. Il faut se tourner vers l' avenir, consolider, avancer. C'est l'objet du programme que je présente.

L'avenir vous voulez le construire avec une nouvelle équipe municipale. Quelles sont, selon vous ses principales qualités?

FC :C'est une équipe renouvelée pour la moitié, très diverse dans ses origines sociales et professionnelles. J'ai privilégié des colistiers qui seront disponibles pour se mettre au service des habitants. Toutes et tous sont très impliqués et aussi impatients que moi de se mettre au travail.

Que pensez-vous des autres candidats?

FC :J'en connais certains qui m'ont accompagné pendant des années. Ils critiquent aujourd'hui une gestion pour laquelle ils ont toujours voté... J'en observe d'autres qui adoptent des postures de donneurs de leçons un peu suffisants.
Mais je me refuse à tirer la campagne vers le bas. La gestion d'une ville et d'une communauté d'agglomération est devenue complexe. Elle ne peut reposer sur des options poHtiques
d' un autre âge, ni sur des postures sécuritaires. Elle a besoin du dynamisme et de la bonne volonté de tous. De rassemblement et non de clivages. D'unité et non de visions partisanes.

Vous seriez tenté par un mandat national ou une fonction nationale?

FC:Une rumeur de plus... Soyons clair : pour Sète, j'ai levé le pied sur mes activités d'obstétricie n et mon entreprise de sa nté.Pour Sète, j'ai abandonné mon siège de sénateur pour me consacrer à notre ville.Je suis à bord du navi re Sète, et j'y resterai.

Pourquoi pensez-vous que les Sétois devraient voter pour vous?

FC : Mais parce rien n'est jamais acquis ! Malgré toutes ces avancées, toutes ces améHorations,ilfaut garder la tête froide. Continuer pour continuer n e suffit pas à donner un sens à une ca ndidature. La gestion mun icipale est à l'image de la gestion privée.Tout peut, à tout moment, être rem is en cause. Le monde change autour de nous perpétuellement. Il faut s'y ada pter. Je suis candidat pour pérenniser ce qui doit l'être. Ce serait dommage de voir se réensabler tous les canaux que nous avons ouverts. Je suis candidat pour continuer dans la même voie et aller de l'avant. Durant cette campagne, je participe à quatre réun ions par jour et j'en aurais animé une centaine dans la ville.J'écoute, comme je l'ai toujours fait. J'aime ce contact,ilest instructif. A vous tous lecteurs, je répète ce que je dis à tous ceux que je rencontre. Apportez à notre projet l'énergie humaine dont notre ville a besoin comme à son premier jour !