La lettre de François Commeinhes aux Sétoises et Sétois
avant le second tour de l'élection municipale

Le 28 juin vous êtes appelé à voter pour le second tour des élections municipales. C’est un moment important pour Sète et ses habitants. Vous exercerez votre citoyenneté, et choisirez le candidat et l’équipe qui vous semblent les plus aptes à orienter la politique de la ville pour les six ans à venir, et ce, dans une période qui s’annonce complexe et difficile en raison des conséquences économiques et sociales de la pandémie qui a frappé notre pays de façon brutale et destructrice.

A l’issue du premier tour de scrutin qui s’est tenu le 15 mars, la liste de rassemblement républicain que je conduis, Sète comme au premier jour, est arrivée largement en tête avec près de 35% des suffrages exprimés. Quatre autres listes peuvent se maintenir, situation propice à des alliances politiciennes confuses et dictées par les circonstances. Loin de l’intérêt général, le seul objectif des candidats semble d’être maire à la place du maire.

Vous avez déjà pu lire le programme que je vous propose et connaître mes colistiers. Vous avez eu le temps de me juger sur pièce, non seulement sur les résultats des mandats précédents, mais sur la gestion de la crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons. Toutes les informations vous ont été communiquées sur les mesures, les redéploiements de nos services, les engagements financiers mis en place dans la tourmente aussi bien par la ville que par la Communauté d’agglomération. Des fonds très importants ont été mobilisés tant en faveur de l’économie que de l’aide sociale. Ils n’auraient pu l’être sans la politique d’assainissement financier menée au cours des mandats précédents. Dans cette épreuve de vérité collective, vous avez tous les éléments pour évaluer mon action et celle de l’équipe municipale.

Sur le terrain, ensemble dans l’épreuve, j’ai pu vous apprécier dans un contexte difficile. J’ai vu avec quel sens des responsabilités vous avez observé les mesures draconiennes imposées par le confinement, et ceci dans une cité qui aime tant le grand air et la vie sociale. J’ai vu avec quel cœur les personnels soignants, les agents municipaux ou communautaires, et plus largement toutes celles et ceux, restés à leur poste, ont pris des risques et se sont dévoués aux autres, pour faire vivre la ville. J’ai vu les propositions, les initiatives, la solidarité, l’envie de faire et de donner. J’ai vu comment vous avez géré la crise avec détermination et passion.

J’ai pu aussi éprouver la solidité décisive du lien entre la municipalité et la population dans une situation qui bouleverse tous les repères et toutes les certitudes. Cette pandémie a mis au grand jour le caractère essentiel de ce lien. C’est avec lui que se tresse la vie démocratique, c’est avec lui qu’elle commence et c’est en lui qu’elle trouve sa finalité.
Un nouveau pacte est né entre les citoyens et les élus locaux. En réalité, il existait mais nous avions fini par l’oublier. La crise a mis en lumière le sens de l’action municipale : protéger la population, accompagner son envie de vivre et d’entreprendre. Agir en évitant de se perdre dans la critique stérile et la rhétorique politicienne.

C’est sur ce socle démocratique que Sète va pouvoir s’appuyer pour affronter une épreuve de longue haleine. C’est sur son roc d’énergie et de confiance qu’elle pourra relever les trois grands défis qui l’attendent dans cette période sanitaire indécise :

  • S’adapter à de nouveaux modes de vie, de déplacements, de loisirs, dans le respect des distances physiques et des gestes de protection.
  • Relancer la dynamique économique et sociale du territoire avec des projets structurants et respectueux de l’environnement.
  • Développer une expression culturelle innovante.

Ces défis, je vous sais capable de les relever. Et je suis totalement prêt à prendre ma part si vous me faites une nouvelle fois confiance. Vous le savez, je n’ai aucune velléité de carrière politique. Quand il a fallu choisir entre le mandat de sénateur et celui de maire, j’ai choisi le second pour me consacrer entièrement à notre ville. Ma motivation pour être à vos côtés est entière.

Ne perdons pas le capital humain et démocratique qui nous a permis de gérer cette terrible crise. Nous allons en avoir besoin et nous devrons sans doute le multiplier par cent. C’est pour cela que votre participation au vote du 28 juin est décisive.
Il y a un siècle, Paul Valéry publiait au cours de l’été 1920, un poème qui, avec celui de la Jeune Parque, marquait son entrée éclatante dans la vie littéraire nationale : Le cimetière marin. Sans ce poème, Sète ne serait pas ce qu’elle est : c’est avec lui que commence son rayonnement culturel. Paul Valéry l’a écrit pendant la période terrible de la Grande Guerre. « Le vent se lève, il faut tenter de vivre ! » Cette magnifique formule qui conclut le poème doit nous inspirer.

Elle nous invite à réinventer Sète, à la faire renaître comme au premier jour.

Alors retroussons nos manches et poursuivons la création de notre belle ville de Sète, de notre belle vie à Sète !

François Commeinhes Sète 2020
François Commeinhes Sète 2020

Une équipe de Rassemblement républicain

Des femmes et des hommes de sensibilités diverses, issus de tous les quartiers et de tous les milieux sociaux de Sète font partis de l'équipe de François Commeinhes Sète 2020

Patrick André

Formateur en gestion de crise, ancien officier de gendarmerie, ancien membre du GIGN rattaché au GSPR, chargé de la protection du Président de la République

Blandine Autie

Professeur des écoles, ancienne directrice d’école dans l’enseignement privé catholique

Alain Armenio

Co-gérant d’un bureau de tabac, ancien shipper à la SNCM

Corinne Azaïs

Acheteuse en criée

Fabien Benamer

Etudiant en 5e année de droit européen

Hugues Barthès

Commercial, trésorier du Pavois d’or, fondateur du groupe Facebook « Je suis né à Sète »

Michel Bodard

Médecin biologiste

Horrida Bouraoui

Cadre dans la grande distribution

Jean-Michel Calueba

Docker, secrétaire général adjoint de la CFDT au port de commerce

Tina Candore-Pélizza

Mère de famille

Maryalis Caramel

Impliquée dans le monde associatif, défenseuse de l’environnement, fondatrice de l’association « Entre Mer et Etang Sète Environnement ».

Simon Caselli

Marin pêcheur au thon rouge, docker, vainqueur de la Saint-Louis en 2017

Gérard Castan

Professeur d’éducation physique, volleyeur professionnel

Jean-Pierre Conesa

Fabricant de tielles

Jeanne Corporon

Actrice de cinéma, présidente du club Georges Brassens et créatrice du trophée éponyme

Joliette Coste

Docteur en biologie santé, ancienne responsable de la direction régionale scientifique Occitanie de l’Etablissement Français du Sang. Ancienne adjointe au maire dans l’Aude, passionnée de patrimoine

Cédric Delapierre

Secrétaire général du groupe des élus de la droite et du centre au Conseil régional d’Occitanie

Pascale Dell’Ova

Avocate, maman de deux enfants

Sylvain Dominguez

Infirmier libéral féru de joutes et de sports

François Escarguel

Avocat

Romain Ferrara

Juriste

Jocelyne Gizardin

Retraitée, chargée de coordination dans de grands groupes industriels internationaux, bénévole aux Blouses Roses

Anne de Grave

Enseignante en gestion au lycée Joliot-Curie

Francis Hernandez

Ancien directeur dans les relais et châteaux, membre de l’UMIH, Union des Métiers des Industries de l’Hôtellerie

François Hernandez

Contrôleur de gestion à la retraite, bénévole associatif

Colette Jamma

Infirmière

Cédric Licciardi

Horticulteur paysagiste, arrière petit-fils du fondateur de la fête de la Saint-Pierre

Marie-Ange Liguori

Retraitée de la profession médicale

Laurence Magne

Professeur agrégé d’économie

Jean-Guy Majourel

Président du conseil de développement de Sète agglopôle Méditerranée, ancien cadre de direction régionale à EDF

Lydie Mancuso

Gérante d’un salon de coiffure

Hervé Marques

Entrepreneur, moniteur de rugby, spécialisé dans la formation des jeunes, l’initiation adultes et le sport santé

Hervé Merz

Directeur de l’association de santé Thau Salagou Santé Travail

Corinne Mosler

Fonctionnaire territoriale à la retraite

Claude Muslin

Retraitée, ex salariée d’un grand groupe international, autrice et actrice de théâtre amateur

Gérard Naudin

Chef d’entreprise et enseignant. Co-fondateur des Verts et membre du Conseil d’administration départemental

Céline Pailhès-Drouet

Responsable communication d’entreprise, division technologie-innovation

Jonathan Puech

Consultant en développement et transition numérique

Myriam Reynaud

Principal clerc d’huissier, conseillère juridique

Vincent Sabatier

Marin et passionné d’histoire

Elyane Sarda

Retraitée, ancienne commerçante, ancienne employée de banque

Christine Simon

Propriétaire de chambres d’hôtes

Manon Tisseur

Responsable d’agence événementielle, ancienne membre du Conseil municipal des jeunes

Anaïs Veyrat

Chef de projet en communication, événementiel et digital. Vice-présidente de la Jeune Chambre Economique Sète bassin de Thau