François Commeinhes, Votre candidat

Chères sétoises et chers sétois,

Nous voici à quelques mois d’un rendez-vous démocratique, celui des élections municipales, par lequel vous choisirez celui ou celle qui dirigera la ville pour les six prochaines années.

Vous m’avez fait l’honneur de m’accorder cette confiance à plusieurs reprises et aujourd’hui, nous pouvons être fiers du chemin parcouru.

Sète dormait, elle s’est réveillée. Sète était isolée, elle s’est reliée. Sète doutait, elle a repris confiance. Elle existe, elle compte, elle rayonne.

Fort d’un bilan que j’aurai l’occasion de vous présenter, animé d’une volonté et d’une détermination intactes pour ce que nous avons à accomplir, je suis prêt à affronter le choix des urnes avec l’objectif de faire avancer et réussir Sète, comme au premier jour !

Comme au premier jour, j’ai la volonté de rassembler les Sétoises et les Sétois autour d’un projet consensuel, respectant notre identité et nos valeurs communes, pour donner à notre île singulière l’avenir qu’elle mérite. Pour elle, pour nous, pour nos enfants et nos petits-enfants.

Nous aurons de nombreuses occasions d’en discuter tout au long de cette campagne qui, je l’espère, nous conduira à la victoire. Mobilisons-nous !

Je vous remercie de votre soutien et de votre confiance,

A très bientôt,

Fichier-1.svg
François Commeinhes Sète 2020

L'appel de François Commeinhes aux Sétois avant le second tour

François Commeinhes, un terrien au pied marin

Né à Sète le 10 novembre 1949, François Commeinhes a accompli sa scolarité dans sa ville natale (école Saint-Pierre puis collège et lycée Paul-Valéry avec une incursion en pensionnat à Béziers), avant de poursuivre ses études de médecine (spécialité gynécologie-obstétrique) à l’université de Montpellier. Il fait ses premiers pas professionnels comme assistant à la clinique Saint-Pierre de Perpignan, puis comme résident aux hôpitaux Saint-Justine et Hôtel Dieu de Montréal au Canada, où il étudie en 1978-79. En 1980, il revient à Sète, où il devient associé puis cogérant de la clinique (aujourd’hui polyclinique) Sainte-Thérèse, créée en 1953 par son père Henri, également gynécologue, avant d’en devenir en 1983 le président-directeur général et de présider à son développement et à sa nouvelle implantation en entrée de ville, à une époque où personne ne misait sur le développement de ce secteur de la ville. Il y exerce la profession de médecin gynécologue qui l’amènera à mettre au monde des milliers de petits sétois.

Marié depuis 1972 à Michèle Giraud, il est le père de 2 enfants : Matthieu, né en 1974 et Adèle en 78, et l’heureux grand père de 3 petites filles.

Elu maire de Sète lors de sa première participation à une élection en 2001, face au député-maire sortant communiste, à la tête d’une ville dont il s’inquiétait du lent déclin, François Commeinhes s’est depuis lors évertué à ouvrir et moderniser la ville en respectant sa riche identité portuaire et culturelle. Il met en œuvre une politique articulée autour de 4 grands axes : développement économique, valorisation des espaces naturels, carte culturelle et touristique et aménagement urbain. En mars 2008, François Commeinhes est réélu maire ainsi que conseiller général du 1e canton sétois. De 2010 à 2014, il est l’un des représentants des collectivités locales françaises au Comité des Régions d’Europe, à Bruxelles, où il est membre des commissions Espaces naturels et environnement. Il y affine sa connaissance des institutions européennes. La ville bénéficiera de cette expérience. Les financements européens pour les projets locaux atteindront un taux jamais vu auparavant.

En 2014, face à 8 candidats au premier tour, il est largement réélu dans une triangulaire (47,6%) où il est opposé aux listes d’union des gauches et du Front national, devenant ainsi depuis l’après-guerre le premier maire de Sète à accomplir un 3e mandat.
En septembre de la même année, il devient sénateur de l’Hérault, un mandat durant lequel il puise dans son expérience d’élu local pour défendre le territoire, à travers une implication particulière dans des dossiers comme la pêche, la culture (il est à l’origine d’une proposition de loi sur le mécénat), le tourisme (pour lequel il a créé un groupe de travail parlementaire ou encore la viticulture.

A travers les contacts noués, dossiers dénoués et implications législatives l’élu a fait de ce mandat parlementaire un mandat utile pour Sète et son agglomération. Auprès du Président Larcher, François Commeinhes a aussi acquis une reconnaissance nationale qu’il a pu mettre au service de Sète et des Sétois.
Mais c’est bien parce que l’ancrage local constitue son seul ADN politique, qu’en septembre 2017, appelé à choisir entre son rôle de sénateur et celui de maire, il choisit Sète et les Sétois avant tout. François Commeinhes clôturait ainsi trois années intenses et fructueuses pour notre ville passées en tant que sénateur afin de continuer à écrire sa singulière histoire municipale, celle d’un maire au cœur battant pour Sète, comme au premier jour.

Au plan politique, sensible à la volonté de rassemblement des sensibilités de la droite et du centre, François Commeinhes adhère dès sa création à l’UMP, ce qui ne l’empêche en rien de mener une politique municipale totalement indépendante des partis politiques, et au contact des administrés avec qui il conserve une grande proximité.

A toutes les élections, il s’engage au côté des candidat(e)s désigné(e)s par le parti, mais il quitte les Républicains en 2017, n’y trouvant plus « ce souhait de large rassemblement, socle fondateur de l’ancienne UMP voulue par Jacques Chirac » et choisit de ne plus adhérer à aucun parti politique, tout en restant fidèle à ses engagements libéraux et humanistes.

Avec ses équipes successives composées de sensibilités diverses (François Commeinhes est précurseur en matière d’ouverture), il compte à son actif nombre de réalisations dans de nombreux domaines (culturel, économique, espaces naturels, valorisation des traditions sétoises…) et créations de nouveaux événements fédérateurs autour de la culture ou du patrimoine maritime comme Escale à Sète, ainsi que la mise en œuvre d’une stricte politique de rétablissement des finances publiques dans une ville qui était menacée en 2001 de mise sous tutelle par l’Etat. Ce travail patient et déterminé s’avère payant et depuis 2018, la municipalité a pu chaque année voter une baisse de la fiscalité locale, fait inédit à Sète depuis la création des impôts locaux.

Il poursuit cette politique de renouveau d’une ville dont il convient de valoriser les nombreux atouts naturels et culturels, à la tête de la municipalité et de Sète agglopôle Méditerranée, agglomération née début 2017 de la fusion de 2 intercommunalités regroupant les 14 communes qui bordent l’étang de Thau.

Après avoir créé en 2003 la première communauté d’agglomération du bassin de Thau, puis peu après le Syndicat mixte du bassin de Thau, au sein duquel la totalité des élus de 14 communes se sont entendus à l’unanimité sur un Schéma de cohérence territoriale fixant les orientations d’aménagement du territoire, François Commeinhes, devient le premier président de cette agglomération élargie, après avoir convaincu les élus de diverses tendances face au maire socialiste de Frontignan.
Au sein d’une agglomération en sommeil sous le mandat précédent, il initie une ambitieuse politique de prise de compétences (aide au logement, zones économiques, activités sportives…) et de création d’équipements attendus par la population (piscine olympique, station d’épuration de haute technologie, conservatoire de musique dans les anciens chais à l’entrée Est…). Le tout en étroite concertation avec les vice-président(e)s de l’agglomération de sensibilités politiques variées. Au plan environnemental, François Commeinhes a initié avec le contrat de gestion intégrée le plus important plan de sauvegarde de l’étang de Thau et ses activités traditionnelles, et un projet salué jusqu’au niveau européen de sauvegarde du lido de Sète à Marseillan, qui était menacé ainsi que toutes les activités qu’il accueille par l’érosion marine.

En matière économique, il s’investit largement pour le port de Sète, en bonne harmonie avec le Conseil régional, propriétaire des infrastructures, toujours soucieux de « faire prévaloir l’intérêt général sur les questions politiques ».

François Commeinhes Sète 2020

Dons
Je donne !

Soutenir

Vous souhaitez soutenir la candidature
de François Commeinhes aux élections municipales de 2020 en faisant un don ?

Téléchargez et remplissez le formulaire pdf de don et renvoyez-le avec votre règlement à l’ordre de Jean Cassany, mandataire financier de François Commeinhes.

François Commeinhes Sète 2020

Concertation
Je participe !

Concertation

Une question ou une thématique vous tient à coeur 

S'impliquer

Vous souhaitez soutenir François Commeinhes en vous impliquant personnellement dans la campagne pour les élections municipales ?
Cliquez ici et remplissez le formulaire en précisant le rôle que vous pouvez tenir.